CHARLEROI RADIO ONLINE

Babette Jandrain "Carol’or – Prolongation de validité"

04 mars 2021
Télécharger le podcast

BABETTE JANDRAIN : ECHEVINE DU COMMERCE, DE L’ARTISANAT, DES FÊTES ET DU FOLKLORE A LA VILLE DE CHARLEROI

Prolongation de la validité des titres de 20 Carol’Or distribués dans le cadre du plan de relance de la Ville de Charleroi 

Dans le cadre de son plan de relance, la Ville de Charleroi a distribué un titre de 20 Carol’Or à dépenser dans les commerces locaux à tous les Carolos nés avant le 15 juillet 2020. Fixée dans un premier temps au 31 mars 2021, la date de validité de ces titres vient d’être prolongée au 30 juin 2021 par le collège communal. « Suite aux nouvelles mesures prises pour contrer la deuxième vague, de nombreux commerces adhérents au Carol’or ont été dans l’obligation de fermer leurs portes le 2 novembre 2020 et, à tout le moins, jusqu’au 1er mars 2021 » explique Babette Jandrain, échevine du Commerce. « Prolonger la date de validité des titres, c’est faire en sorte que les commerces fermés actuellement aient encore la possibilité de profiter de cette mesure lors de leur réouverture ».

Il est également possible, à partir du 15 février 2021, d’échanger son titre Carol’or en monnaie Carol’or qui n’est soumise à aucune échéance. Les bureaux de l’ASBL Carol’Or, rue de la Montagne 77, à 6000 Charleroi, sont accessibles uniquement sur rendez-vous (au 071/118.581 ou via l’adresse mail info@carolor.org), afin de pouvoir procéder à cet échange.

Thomas Parmentier, échevin des Finances, rappelle le beau succès rencontré par la mesure. « A l’heure actuelle, 129.250 titres ont déjà été utilisés dans 324 commerces différents, soit un total de 59% depuis le 24 septembre 2020, ce qui représente près de 2.585.000€ dépensés par les citoyens dans nos commerces locaux et ce malgré le confinement. Il reste actuellement 89.140 titres en circulation, soit environ 41​% des titres émis et envoyés. La plupart des chèques ont été dépensés dans les secteurs de l’alimentation et de la restauration, notamment en take-away et livraison, qui totalisent ensemble un peu plus de 75% des dépenses. » 

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article